1. LIBERTYLAND.LAND
  2. Films
  3. 23-F: la película

23-F: la película Streaming

Qualité: HD , Langue: truefrench
Loading
Loading
Loading
Loading
Player Player Player
Cliquez sur continuer pour regarder le film.
Continuer
23-F: la película (2011)

23-F: la película

Moyenne: 5.9 (20 Votes)
Votre score:

Synopsis du film:

Voici une œuvre cinématographique d’origine espagnole comme on n’en voit pas tous les jours. Cette réalisation de Chema de la Peñanous permet de joindre l’utile à l’agréable. Se dégustant avec plaisir, '23 F' est un film qui retranscrit le plus fidèlement possible tous les rouages du coup d’État survenu le 23 février 1981 en Espagne. Celui-ci a plongé toute la population d’Espagne dans un long suspense qui aura durée en tout et pour tout près de dix-sept heures et demie. Un aspect de ce drame historique que Joaquín Andújar arrive parfaitement à faire ressortir dans son scénario. De la même manière, il nous faire revivre ce jour dans ses moindres détails.Les amateurs d’histoire devraient donc trouver leur bonheur dans ce chef-d’œuvre.Il est sorti en 2011.

Le mois de février aura été l’un des mois les plus mouvementés qu’a connu l’Espagne au cours de l’année 1981 avec comme évènement majeure le fameux coup d’État. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de placer ce drame historique dans son contexte afin de mieux comprendre les faits relatés dans cette distribution de Photos de Warner Bros.

Le coup d’Etat mené le 23 février par le colonel de la Guardia Civil, Antonio Tejero Molina, a été favorisé par un certain nombre de faits importants qui se sont produits entre 1977 et 1981. Au cours de cette période, la volonté de l’armée de s’impliquer dans la chose politique était déjà manifeste. En témoigne d’ailleurs la première tentative de coup d’Etat dirigée en 1978 par Antonio Tejero, l’opération Galaxia. Celle-ci a débouché en son temps sur la condamnation à sept mois de prison de l’homme à la tête de l’opération.

Alors que l’État assurait la transition démocratique, il était confronté à la gestion d’une crise économique, qui ne cessait de gagner en puissance au point d’atteindre en 1980 son plus haut pic. Il devait également faire face aux actions terroristes de l’ETA ainsi qu’à des révoltes organisées par l’armée qui rejetait le système démocratique. C’est donc dans ce contexte que dès 1981, les choses vont vite et un second coup d’État survient. Le colonel Antonio Tejero frappe fort de nouveau. Et cette fois-ci, il a choisi l’hémicycle pour taper du poing sur la table.

En effet, secondé par d’autres dissidents armés, Tejero fait irruption dans une réunion du Congrès espagnol afind’interrompre le second vote d’investiture du président du gouvernement. Après être entré, il procède comme s’il s’agissait d’un braquage de banque.Il demande de façon subtile à toutes les personnes présentes à l’intérieur de l’hémicycle de s’étendre sur le sol et de rester immobile. Pour cela il tire quelques coups de feu en l’air. Il s’en suit une salve de la part des gardes civils. C’est ainsi qu’en quelques instants, Tejero a réussi à prendre le contrôle du Congrès. Mais quel était le véritable objectif de Tejero et de ses hommes?

En réalité, ce coup d’État est leur ultime recours. Ils espèrent ainsi mettre fin à la transition démocratique en cours et donner une occasion en or à un régime franquiste de reprendre les rennes de gouvernement. Mais les choses vont très vite se compliquer pour le colonel.Ilva se retrouver confronté à un roi qui n’a pas froid dans le dos et qui n’a pour seule arme qu’un discours solennel et poignant.

Laissez votre commentaire !!